Liste des Potagers
Liste des Photos
Liste des Commentaires
Carte des Potagers
Echanges de graines (8)
Echanges de plants (3)
Echanges de fruits et legumes (1)
Echanges de materiels (1)
Mon Plan 2d
Mon Plan 3d
Plan 2d
Plan 3d
Vrai / Faux dans la nature
Quizz
calendrier
Vous aimez le Potager de la Cour Verte ? Alors n'hésitez pas à commander sur Amazon à partir de l'onglet "BOUTIQUE". Cela ne vous coûtera pas plus cher et permettra de reverser au Potager de la Cour Verte un petit pourcentage du bénéfice d'Amazon sur votre transaction. En vous remerciant par avance de ce geste.
Se connecter au forum
Potager chargé : aucun

Utiliser la paille au jardin

vos façons de faire

Utiliser la paille au jardin

Message par freddyh » 05 Juillet 2017, 20:45

Les vertus du paillage ne sont plus à démontrer tant cette technique se révèle efficace pour limiter la corvée de désherbage et pour protéger le sol. Il existe de nombreux matériaux d'origine organique ou minérale, et bien sûr tous ne se valent pas. Intéressons-nous à la paille.

Un paillage de qualité

Un entretien réduit

La paille d'origine agricole ou le foin peuvent être utilisés pour former un paillage d'excellente qualité. La paille est une matière sèche, qui ne risque pas de fermenter, de monter en température ou même de former des plaques comme cela peut être le cas souvent avec le gazon ou d'autres paillis de végétaux frais. Elle peut être posée sur le sol en couche relativement épaisse (suffisante pour ne plus laisser filtrer la lumière), empêchant ainsi la plupart des herbes indésirables d'envahir les cultures. Elle épargne alors au jardinier de nombreuses séances de désherbage... La paille limite également l'évaporation pendant les heures chaudes des journées d'été et l'effet desséchant du vent. Elle permet de réduire significativement les besoins en arrosage des cultures, et donc de faire des économies d'eau.

Un sol fertile et vivant

Paillage du sol dans le potagerLa paille forme une véritable couverture protectrice pour le sol en permettant de ne pas le laisser à nu entre les cultures. Elle régule la température du sol et évite de trop fortes fluctuations, très néfastes pour la croissance et la santé des plantes. Elle assure une protection efficace contre les pluies battantes, le gel et le vent et permet donc de limiter l'érosion. Elle sert aussi d'abris pour de nombreux insectes auxiliaires qui s'y réfugient. Ces insectes sont de précieux alliés des jardiniers puisqu'ils maintiennent un équilibre dans le jardin et empêchent la prolifération des ravageurs. Enfin, la paille doit aussi être considérée comme un amendement. En se décomposant, elle enrichit le sol en humus et améliore ainsi ses propriétés physiques et chimiques. Ce rôle protecteur de la paille ainsi que ces apports en matière organique permettent de pérenniser la fertilité du sol du jardin.

Attention à la faim d'azote !

Les micro-organismes qui se nourrissent de la paille ont besoin de beaucoup d'azote pour la décomposer. Ils vont donc la puiser dans le sol et cela risque de provoquer provisoirement ce qu'on appelle une 'faim d'azote', c'est-à-dire une carence en azote pour les cultures. Heureusement la faim d'azote ne dure que peu de temps et une fois la paille décomposée, il retourne dans le sol. Toutefois, pour éviter ce petit inconvénient, il suffit d'apporter un peu d'engrais organique azoté avant de pailler.

Un paillage bon marché

La paille est un sous-produit de l'agriculture. C'est une matière disponible en quantité et très facile à trouver dans la plupart des régions de France (et pas seulement dans les grandes régions de cultures céréalières puisqu'elle peut être substituée par le foin). En plus d'être facilement accessible, la paille présente l'énorme avantage d'être très bon marché.

Au potager

Le paillage des fruits et légumes au sol

Les fruits et légumes qui poussent au contact du sol peuvent souffrir d'une tendance à la pourriture, surtout si le temps est humide. La paille est utilisée pour limiter ce risque efficacement. Elle peut être étendue sur le sol autour des jeunes plants dès la plantation, mais c'est surtout au moment où les fruits commencent à se développer qu'elle doit jouer son rôle en leur évitant le contact direct avec le substrat. En plus de ses qualités déjà évoquées, ce paillage permet d'assurer de bonnes récoltes notamment en fraises, courgettes, concombres, potirons et autres courges... Il évite également les salissures sur les fruits et légumes dues aux projections de boue pendant les fortes pluies. Cela concerne de nombreuses cultures du potager : haricots, pois, tomates, aromatiques, ...

Le paillage comme technique de culture

On a l'habitude de cultiver les pommes de terre en buttes. Il existe cependant une technique alternative qui se diffuse de plus en plus : c'est la culture des pommes de terre sous paillis. Là encore, notre bonne vieille paille intervient et se place comme le matériau idéal. Cette technique consiste à placer simplement les plants de pommes de terre à même le sol, sans les enterrer, et ensuite à les couvrir progressivement d'un paillis de plus en plus épais pour les laisser se développer à l'abri de la lumière et en limitant au maximum la corvée de désherbage. Cette technique permet bien entendu surtout d'économiser le travail du buttage qui peut s'avérer fastidieux. Les récoltes sont-elles au rendez-vous ? Pour en savoir plus, découvrez les résultats de l'expérience qui a été menée par le centre Terre vivante pour comparer les deux modes de culture.

Pour protéger les plantes du froid

La paille est décidément un matériau exceptionnel puisqu'elle est aussi un isolant très efficace, utilisé depuis des siècles en construction pour les murs en torchis, bauge ou pisé. C'est donc tout naturellement qu'elle peut servir au jardin pour protéger les plantes les plus fragiles du froid l'hiver. Les plantes vivaces seront simplement paillées d'une couche bien épaisse, déposée largement autour de la souche. La paille sera ensuite maintenue grâce à quelques branchages ou quelques pierres. Pour les arbustes, le plus simple est de commencer par installer une armature solide (en branchage ou en grillage par exemple) autour de la plante, de façon à former une sorte de cage circulaire. Il ne reste qu'à remplir l'intérieur de paille jusqu'à atteindre la hauteur désiré pour protéger l'ensemble de la ramure de l'arbuste.

Source : Gerbeaud
Amicalement.
Freddy

Image Aubange se trouve à hauteur du point vert en bas de carte.
Avatar de l’utilisateur
freddyh
Administrateur
 
Message(s) : 3050
Inscription : 25 Avril 2012, 21:19
Localisation : Aubange - Belgique

Retour vers Les techniques utilisées au potager

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron