Page 2 sur 2

Re: Amendement

Message Publié : 09 Septembre 2012, 10:52
par freddyh
Bonjour Michel du sud,

Superbe travail que tu as réalisé, et bon courage pour la suite. Tes explications sont très claires.

Vivement les photos.

Que tout se passe bien pour ta famille.

Re: Amendement besoin de vos avis éclairés

Message Publié : 14 Octobre 2012, 19:36
par michel du sud
Bonjour,
J'ai l'opportunité de récupérer du fumier de cheval, et du crottin pur et en grande quantité,( plusieurs remorques de 1,5 m3 en perspective )

Mais voila, le fumier de bovin je connais, mais de cheval pas du tout ni le crottin pur.

Dans ma petite tête j'ai pensé en récupérer un maximum, ( peut être 20 ou 30 m3).
Pour le fumier, ( donc paillé)l'étendre en une couche de 10 cm sur mes planches, le laisser en place 15 ou 20 jours et de l'enfouir ensuite.
Pour le crottin pur d'en faire 2 tas, 1 pour le mélanger avec l'herbe de mes tontes pour en faire un compost que bien entendu je laisserai en repos au moins 1 an recouvert d'une bâche et 1 autre tas a utiliser pur, il parait que l'on peut sur certains rosiers et légumes
Qu'en pensez vous mes amis.

Bonne soirée

Re: Amendement

Message Publié : 14 Octobre 2012, 20:59
par freddyh
Fumier composté, fumier vieilli
Il est fortement conseillé de composter le fumier frais avant utilisation (ou de se procurer directement du fumier composté). En effet, au cours du processus de compostage, la fermentation dégage une chaleur importante qui permet la destruction des bactéries, virus et parasites (pour un assainissement efficace, la température doit être d'au moins 50°C durant 6 semaines au minimum). Pour cela, le temps de compostage doit être suffisant (plusieurs mois) et le tas de compost doit être retourné au moins 2 fois, à 6 semaines d'intervalle, afin que l'ensemble du volume de fumier subisse une élévation de température. Par ailleurs, pour un meilleur équilibre entre les différentes matières fertilisantes, le fumier doit comporter une fraction végétale (paille par exemple) : à défaut, incorporez des déchets verts broyés. Si le fumier est trop sec, arrosez-le au démarrage du compostage.

Alternative au compostage : le fumier vieilli. L'opération consiste à laisser le fumier "vieillir" tout seul, sans retournement. Disposez-le en tas sur un lit de branchage (pour favoriser l'écoulement des jus), et recouvrez-le de paille (pour éviter le lessivage par l'eau de pluie). Attendez au moins 6 mois avant d'utiliser le fumier.
Fumier frais : épandage en surface avant la plantation
Crottin de cheval

Crottin de cheval (fumier frais)
La plupart des germes sont détruits au bout de quelques semaines passées au contact du sol et de l'air : si vous tenez à utiliser du fumier frais, dispersez-le soigneusement lors de l'épandage, au moment de la préparation du sol pour les cultures potagères, bien avant la plantation. Evitez absolument les apports de fumier frais lorsque les plants sont installés.
Enfin, le fumier frais ne doit pas être enfoui, non seulement pour des raisons sanitaires, mais aussi parce que sa fermentation produit des substances toxiques pour les racines des plantes.

Résidus de médicaments : méfiance !

Les fumiers du commerce sont généralement contrôlés, tant au niveau microbiologique qu'en ce qui concerne la présence de résidus de médicaments éventuellement absorbés par les animaux (antibiotiques, vermifuges...). En revanche, si vous récupérez du fumier frais auprès d'un éleveur ou d'un centre équestre, renseignez-vous sur les pratiques vétérinaires de votre fournisseur... l'idéal étant de dénicher un fumier "bio", c'est-à-dire provenant d'une exploitation travaillant en agriculture biologique.

Source: Gerbeaud

Re: Amendement

Message Publié : 15 Octobre 2012, 13:43
par michel du sud
bonjour,

Mon fumier de cheval est en partie frais et en partie ancien, ( plus de 3 mois) il est en "vrac" de sortie d'écurie.
Donc le dessus est frais et le dessous "vieux"

Sur les conseil d'un "vieux de la campagne", je peux mettre mon fumier, (frais ou vieux) en tas pendant 15 jours ou même 1 mois, puis de l'étendre régulièrement sur mes planches et l'enfouir avec la motobineuse, si je n'insiste pas trop afin qu'il ne soit pas enfoui trop profond.

justement cette personne me dit que le "coup de chaud" de la fermentation va brûler les racines des mauvaises herbes donc au printemps s'est tout bénéfice, il ne reste qu'a retourner la terre pour l'ameublir et faire mes semis dessus sans problème.

Pour le fumier de vaches que je connais bien, s'est ce que je fais et ça marche très bien, j'étale bien régulièrement mon fumier, je laisse se reposer 15 jours et j’enfouis pas trop profond et au printemps je repasse la motobineuse pour bien affiner la terre et je sème mes graines.
jusqu’à présent j'ai pas a m'en plaindre, surtout que j’adoucis mon fumier avec de l'herbe de tonte.

Bref , du fumier oui mais en faire bon usage s'est pas toujours évident.

Bonne journée

Re: Amendement

Message Publié : 15 Octobre 2012, 22:00
par freddyh
Bonsoir,
Pas de raison de modifier une procédure qui fonctionne.

Re: Amendement

Message Publié : 15 Octobre 2012, 23:48
par michel du sud
Bonsoir,

A priori non pas besoin de changer ce qui fonctionne, mais le fumier de cheval est soit disant très différent de celui de vache, alors n'étant pas un spécialiste mieux vaut se renseigner avant que de faire n'importe quoi et cramer son potager.

merci

Re: Amendement

Message Publié : 07 Juin 2013, 18:36
par re01
:roll: :?: Bonsoir à tous,
j'ai débuté au printemps dans un potager qui a une terre très compacte, je ne sais pas si c'est argile ou glaise; toujours est-il que depuis la pluie incessante qui avait bien engorgé le terrain, il m'est pratiquement impossible de rentrer une bêche tellement le sol est dur. les navets que j'ai récoltés garde cette terre collante malgré un long détrempage.
je voudrais savoir ce que je dois apporter à cette terre pour la rendre plus facile à travailler; on me dit, du sable, du compost maison, même de la chaux!!
Je suis preneuse de tous vos conseils. merci beaucoup
;;j4

Re: Amendement

Message Publié : 07 Juin 2013, 23:01
par Nadiaaujardin
Bonjour,

Je crois que tout est dit dans le post de Michel du Sud du 29 août 2012. ;;a Ma terre est similaire à la tienne. J'aimerais trouver du bon fumier pour le prochain automne mais habitant en ville, je ne sais pas comment l'amener. Dans ma voiture, pas question, à cause de l'odeur,

Nadia (de Bruxelles)