Liste des Potagers
Liste des Photos
Liste des Commentaires
Carte des Potagers
Echanges de graines (8)
Echanges de plants (3)
Echanges de fruits et legumes (1)
Echanges de materiels (1)
Mon Plan 2d
Mon Plan 3d
Plan 2d
Plan 3d
Vrai / Faux dans la nature
Quizz
calendrier
Vous aimez le Potager de la Cour Verte ? Alors n'hésitez pas à commander sur Amazon à partir de l'onglet "BOUTIQUE". Cela ne vous coûtera pas plus cher et permettra de reverser au Potager de la Cour Verte un petit pourcentage du bénéfice d'Amazon sur votre transaction. En vous remerciant par avance de ce geste.
Se connecter au forum
Potager chargé : aucun

BRF (Bois Raméal Fragmenté)

Pour tous les sujets concernant le bio.

BRF (Bois Raméal Fragmenté)

Message par freddyh » 26 Septembre 2013, 21:37

L'appellation BRF désigne le broya de rameaux. C'est une ressource de plus en plus utilisée par les jardiniers.
Mais qu'est-ce qui se cache exactement sous ce sigle et quels bienfaits peuvent en tirer le jardin et le jardinier ?

Le BRF c'est, avant tout, du bois

Le BRF n'est pas fait avec n'importe quel bois, mais avec les jeunes rameaux (le bois vert de petite section). Ils sont les parties des arbres les plus riches en minéraux, mais aussi en protéines ou acides aminés. Autre bon point des jeunes rameaux, ils sont plus faciles à broyer que les vieilles branches.
Lorsque vous effectuez la taille annuelle ou bisannuelle de vos arbustes d'ornement, de vos haies champêtres ou de vos fruitiers, vous avez, donc, une source d'éléments nutritifs à portée de main.
La plupart des essences peuvent être utilisées dans la production de BRF. Il existe, toutefois, des méfiances vis-à-vis des résineux. Par précaution, utilisez-les à hauteur de 20 % minimum.

La dégradation du bois
En forêt, le bois mort se dégrade naturellement, et lentement, entretenant et enrichissant l'humus, la microfaune et la fertilité du sol, tout ce dont a besoin une plante pour se développer.
Il est possible de reproduire un processus équivalent dans le jardin ou au potager, mais dans un laps de temps beaucoup plus court. Pour cela, il faut sélectionner du bois jeune (plus riche mais aussi plus prompt à se dégrader) et, avant de l'épandre sur le sol, le fragmenter ; en multipliant, ainsi, les portes d'entrées aux micro-organismes responsables de la décomposition des matières végétales, on accélère le processus de dégradation.

L'utilisation du BRF
Quand ?
La période la plus propice aux apports de BRF est l'automne (même si les apports au printemps sont également possibles sous certaines conditions). A cette période, le sol renferme une forte quantité d'azote et celle-ci est nécessaire à la décomposition des matières riches en carbone comme le BRF.
S'il est apporté au printemps, au potager, sa décomposition peut entraîner une "faim d'azote" : les réserves d'azote disponible du sol sont, à cette saison, réduites et ne peuvent, sans aide extérieure, satisfaire les besoins des plantes et les besoins du BRF en décomposition.
La coupe du bois pour BRF se fait lorsque l'arbuste est en arrêt végétatif (de septembre à février). Comme il est conseillé de ne pas le broyer trop longtemps avant son utilisation, il est possible de le stocker, en attendant d'avoir 2 ou 3 jours de disponibles pour procéder au broyage et à l'épandage.
Le broyage se fait à l'aide d'un broyeur (pour les plus téméraires, au sécateur) ; dans l'idéal, il faut obtenir des fragments de 3 à 5 cm, sur 4 mm maximum d'épaisseur.

Comment ?
Sur un sol bien tondu, étalez le BRF sur une épaisseur d'environ 3 cm. Procédez si les températures ne descendent pas au-dessous de -7°C. Les champignons seraient, alors, inactifs.
Durant l'automne et l'hiver, les champignons vont s'installer dans le BRF, attirant toute une faune (vers de terre, cloportes...) qui va «labourer», pour vous, le sol.
Au printemps, lorsque la nature se réveille, mélangez, à l'aide d'une griffe, le BRF à la couche superficielle du sol (certains pensent que cette étape est inutile). Patientez quelques semaines puis cultivez.
Certains sèment dans le BRF dès la première année d'installation ; d'autres n'y installent que des plants, attendant l'année suivante pour y effectuer les semis.

Conseil : pour limiter les risques de faim d'azote, l'incorporation doit se faire bien avant l'installation des premières cultures. Si ce n'est pas le cas, effectuez des "apports d'azote disponible" sous forme de compost mûr ou de purins d'orties.

Paillis pour arbustes
Le BRF peut être, également, utilisé comme mulch, au pied des arbres et arbustes. Dans ce cas là, la date d'installation importe peu. Le processus de transformation du BRF prendra plus de temps mais sera une protection efficace contre la sécheresse et les mauvaises herbes.

Une ressource limitée
A moins de pouvoir récupérer du broya auprès d'un professionnel (élagueur, paysagiste...), la production de BRF dans un jardin privé reste modérée. Il sera donc, souvent difficile de recouvrir toutes les surfaces cultivées dès la première année. Sachant que la "recharge" en BRF se fait, environ, tous les 4 ans, effectuez, chaque année, un apport sur des parcelles différentes.

Source : http://www.graines-et-plantes.com
Amicalement.
Freddy

Image Aubange se trouve à hauteur du point vert en bas de carte.
Avatar de l’utilisateur
freddyh
Administrateur
 
Message(s) : 3048
Inscription : 25 Avril 2012, 21:19
Localisation : Aubange - Belgique

Re: BRF (Bois Raméal Fragmenté)

Message par Joachim » 29 Septembre 2013, 08:28

Bonjour,
Pour le BRF, je pense que c'est une bonne solution pour enrichir le sol mais il en faut une grande quantité, ce qui n'est pas évident.
Dans mon jardin, je broie tous les résidus de coûpe et autres branchage mais la quantité produite ne me permet pas de le répendre sur toute la surface de mon futur potager...
Alors, j'utilise me production de BRf en guise de paillage.
Bonne journée.
Joachim
 
Message(s) : 10
Inscription : 28 Août 2013, 21:22


Retour vers Au jardin Bio

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron